Théâtre de rue

L’appellation théâtre de rue rassemble énormément de disciplines. Souvent déambulatoires, les spectacles sont conçus pour être joués dans la rue.

Pierre Pelissier Dynamogène
Photo Rv Dols

La compagnie

La compagnie Dynamogène existe depuis 1995. Pierre Pélissier est l'initiateur du projet. Originaire d'Alès, il vit à Nîmes depuis trente ans. À l'âge de quinze ans, il rêvait d'évoluer dans un univers où la bricole, les caravanes, les caraques et les chiens seraient en liberté.

Sa rencontre avec le théâtre de rue fut hasardeuse. Il s'essaie un temps à l’accordéon, mais très vite il comprend qu'il n'est pas doué pour la musique. Fin des années 80, c'est avec l'association Occitane "Grate Camin", qu'il commence à faire des spectacles dans la rue. La troupe était composée d'une vingtaine d'amateurs. Ainsi, on pouvait croiser pendant la Féria de Nîmes, dans un brouhaha incommensurable, des engins d'acier à pédales, des hommes sur des échasses se mouvant au travers de fumigènes, allant là où la musique du carnaval voulait bien les accompagner. Mais la troupe est gagnée par la lassitude, répéter toute l'année pour jouer seulement pendant la Féria ne leur convient plus.

Festival international du Théâtre de rue d'Aurillac

En 1990, Pierre se rend au Festival d'Aurillac avec ses amis Nathalie, Norbert et Manu. Ils prennent une véritable claque, le déclic. Ils se font la promesse de revenir l'année suivante avec leurs propres spectacles. Après réflexion, ils ambitionnent de mettre en spectacle ce qu'ils sont, ce qu'ils affectionnent. Un savant mélange de burlesque, d’engin industriel, de musique, de poésie. Les ferrailleurs de l'art commencent à sévir avec « La grande Roue » un cercle de 4 mètres de diamètre dans laquelle évolue un Hamster ou un humain, on ne sait plus trop, suivi de près par le Taxi du tour de France le tout sous l’entité de l'association Clintonbaco. Effectivement, ils reviendront à Aurillac à plusieurs reprises présenter leurs créations.

La compagnie se professionnalise

Les dates et les spectacles se succèdent, Dynamogène est créé et les artistes de rue se professionnalisent. Une nouvelle ère commence. En 1997, Mr Culbuto jaillit de l’univers imaginaire de la compagnie. Personnage récurant qui a traversé le temps et « les planètes », plus de 600 représentations dans 23 pays. Véritable jouet vivant qui subjugue les enfants et s'amuse avec les adultes. Même s’il a quelque peu évolué pendant les décennies, le concept reste inhérent au personnage, 320 kg de poésie tractés sur un chariot à travers les villes par un ouvrier extravagant. Cette monstruosité révèle une humanité qui génère des regards, des sourires, des rires, il ne s'attarde jamais et son départ est toujours un déchirement. Les spectacles se succèdent ; Rénovation de façade (2000), Ouvert pour inventaire (2004) La Cymbalobylette (2006) Variations internationales (2008)... Une vingtaine de spectacles différents joués dans 35 pays en Europe, en Australie, en nouvelle Zélande, au Koweït, au Japon...

Gigi stagiaire Dynamogène
Photo Rv Dols

L'universalité des spectacles

Les spectacles de la compagnie sont sans parole, à base de gestuelle et de rencontres. Ils sont donc universels et ils peuvent voyager à travers le monde, un peu à l'image du cinéma muet. Un seul spectacle « La Torpédo Swing », est composé avec des textes qui racontent les origines du Rock'n'Roll.

Le catalogue de DYNAMOGèNE

Un catalogue bien rempli où chaque programmateur peut trouver des jouets musicaux absurdes, humains et poétiques à sa démesure. Mais à y regarder de plus près on peut voir sur le spectacle « Encore raté ! Ciné-Concert-Mécanique », mentionné avec l'amicale participation de Jean-Marc Rouillan et Noël Godin. Pour les plus jeunes qui ne savent pas et les plus vieux qui ne savent plus, Noêl Godin n'est autre que l'entarteur. Il sévissait dans les années 80/90. Il écrasait des tartes à la crème à la face de personnages publiques dédaigneux, parmi ses victimes ; Nicolas Sarkozy, Bill Gate, Doc Génico, Patrick Poivre d'Arvor, Bernard-Henry Lévy... Quant à Jean-Marc Rouillan, c'est le cofondateur du groupe armé d’extrême gauche Action Directe. Arrêté en 1987, il fut condamné à perpétuité, notamment pour l’assassinat de Georges Besses le PDG de Renault. Jean-Marc Rouillan a passé 24 ans de sa vie en prison, dont sept années à l'isolement.

PIERRE: Pendant le spectacle, on projette un film avec des séquences cinématographiques, Noël Godin explique la recette de la Tarte à la Crème. Les deux hommes sont amis, mais un peu comme chat et chien. Avec Jean-Marc on ne parle jamais de son passé d'Action Directe. Je l'ai connu quand il tenait une chronique carcérale dans CQFD-Journal. Pour notre spectacle, le fil rouge c'est la révolution, il me paraissait intéressant d'évoquer les deux aspects de la chose, l'action par les armes et l'action par les tartes. Pour le tournage, ils sont venus passer une semaine à Nîmes dans nos ateliers, c'est vraiment un très bon souvenir.

L'équipe

De nos jours, l'équipe évolue avec Pépé Martinez qui s'occupe de l'écriture et de la programmation musicale, Grégoire De Martino est l'Homme à tout faire et Pierre Pélisier le concepteur des machines. Sans oublier Émilie Travers, la chargée de production.

Compagnie Dynamogène oeilpaca
Photo Rv Dols

PIERRE: Ce qui m’intéresse dans le spectacle de rue, c'est que l'entrée est libre et gratuite pour tout le monde. La confrontation avec le public est multiple, mais bien souvent on rencontre des gens qui ne sont jamais allés dans une salle de théâtre.

2020 l'année noire

PIERRE: En 2020, nous avions 58 représentations de prévues et d'autres contacts à finaliser. Malheureusement, à part une quinzaine de dates, tout le reste fut annulé. C'est un manque à gagner de 73 000 euros. Nous avons eu une aide de 10 000 euros de l’État et certains festivals. Les organisateurs ont joué le jeu en nous défrayant à la hauteur de 13 000. Nous sommes encore vivants, la compagnie avait des économies. Mais il ne faudrait pas que cela perdure. Il faut absolument jouer, nous n'avons pas envie que l’État ou autres nous donne de l'argent, nous voulons juste vendre nos représentations et jouer.

Cie Dynamogène Théâtre de rue le site: wwww.dynamogène.net

Rv Dols: photojournaliste@oeilpaca.fr

Dynamogène Pierre
"M.CULBUTO, c'est un jouet vivant qui attend désespérément que l'on s'amuse avec lui, l'air de rien. On le traîne dans les rues et on le pose un peu là pour quelques minutes".
La Cymbalobylette
"La Cymbalobylette, un engin musical hybride dont l'esthétique utilitaire s'inspire furieusement du machinisme agricole des années folles".
L'Aérophone moderne
"L'Aérophone moderne, un engin rustique équipé d'un vilebrequin de belle facture qui active un système de ventilation à alternation aérophagique selon le principe Poumon droit, poumon gauche".
La Torpédo Swing
"La Torpédo swing, deux artistes-ouvriers des ets Dynamogène en délégation syndicale officielle viennent vous présenter la machine musicale".

Monsieur Culbuto
Etablissements Dynamogène
Cyclo Disco Dynamogène
Cyclo-Disco-Club
Athlétic-Cyclo

Oeilpaca prochain numéro fin juin 2021