Domaine Le Mourre

En compagnie de Mr Bressy, le président du Cellier des Princes, nous sommes allés à la rencontre des frères Laurent. En son temps, leur grand-père était déjà l'un des coopérateurs de la cave.

Président Cellier des Princes
Mr Bressy président Cellier des Princes Photo Rv Dols

Au Domaine Le Mourre, sur un peu plus de quinze hectares, la famille Laurent cultive du Côte du Rhône (IGP) et du Châteauneuf du Pape. Ils n'ont jamais vinifié, d'ailleurs il n'y a pas de cave. L'aîné a toujours travaillé la vigne avec son père. Quant à Christian, il voulait voir la vie, il s’essaya un temps dans le bâtiment. Puis il changea de direction et pendant huit ans il servit la marque au félin qui fabrique des automobiles. Après le décès de son père, il revient aider son frère sur les terres de son enfance.

Christian connaît bien le métier de viticulteur. Adolescent, il aidait ses parents dans les vignes qui tracent le paysage de cette petite colline exposé au sud. Il conduisait le tracteur bien avant d'avoir l'âge de passer le permis voiture. Son départ vers d'autres métiers fut conditionné par des rémunérations plus décentes. Il n'y a que quinze ans (2006) que la Cave coopérative du Cellier des Princes vend à la bouteille, occasionnant ainsi des revenus plus confortables pour les viticulteurs.

La particularité du domaine Le Mourre réside évidemment dans l'excellence de son terroir, sablonneux et à galets roulés, déjà cultivé au néolithique soit 5000 ans av. J.-C. Les cépages recèlent l'histoire d'une famille passionnée et respectueuse de ses terres nourricières. En 1953, les sols furent préparés par le grand-père de Christian. Pendant des mois, il répandit sa sueur sur les sables qu'il retournait avec deux mulets. C'est en 1954 qu'il planta les premiers cépages de grenache.

Domaine Le Mourre oeilpaca
Domaine Le Mourre Photo Rv Dols

La vigne s’est fixée au sol grâce aux racines, elles descendent jusqu'à un mètre cinquante pour puiser l'humidité et les éléments nutritifs nécessaires à leur développement. Le mistral est un allié pour les viticulteurs, une fois la pluie tombée, il souffle et sèche les vignes. Le mildiou n’apparaît que dans de rares exceptions. La résultante est, moins de traitement chimique que dans les autres régions plus exposées à l'humidité. Les sols sont épargnés par les trop grandes charges chimiques. Il suffit de baisser les yeux pour voir la vie. Les herbes s'épanouissent autour des cépages. Au printemps, pour éviter qu'elles n'entrent en concurrence avec la vigne (pour l'eau), Christian passe la charrue, c'est mécaniquement qu'il désherbe. En septembre, les graminées reprennent leurs droits.

L'été, il fait une vendange verte. Il enlève les moins belles grappes au bénéfice des plus belles. En septembre, sous des chaleurs qui se font plus fortes chaque année, une dizaine de personnes s'affairent dans les vignes ; à la main, ils ramassent et trient les raisins. Une quinzaine de jours sont nécessaires pour venir à bout de la vendange.

Christian confie sa récolte à l’œnologue du Cellier des Princes. Le Domaine Le Mourre n'a pas besoin d'investir dans du matériel performant et une main-d'œuvre qualifiée pour vinifier son vin. Être coopérateur (au Cellier des Princes) lui permet de s'activer autour de ses vignes toute l'année. Il ne perd pas de temps à essayer de vendre ses bouteilles, d’ailleurs il avoue qu'il ne sait pas faire, ce n’est pas son métier.

Les frères Laurent Domaine Le Mourre
Les frères Laurent Photo Rv Dols

Depuis 67 ans, plantée en gobelet, majestueuse, la vigne trône en reine sur ce terroir. Son ossature inspire le respect, six porteurs à deux bourgeons, on ne peut s’empêcher de l'effleurer pour caresser l'histoire qui l'accompagne. Sublime au printemps avec ses feuilles de « platane », magnifique à la fin de l'été avec ses grappes volumineuses que l'on croquerait volontiers. Bien sûr, il faut consommer avec modération ces nectars bénis des dieux, les Châteauneuf du Pape font partie des meilleurs vins de France et par conséquent du monde.

Le Cellier des Princes : www.cellierdesprinces.fr

Rv Dols : photojournaliste@oeilpaca.fr - Fabienne : redaction@oeilpaca.fr

Grappe de raisin
13 cépages sont autorisés par le décret de l’AOC Châteauneuf du Pape: 8 cépages rouges grenache noir, syrah, mourvèdre, cinsault, counoise, muscardin, vaccarèse et terret et 5 cépages blancs; roussanne, clairette, bourboulenc, picpoul et picardan.
Grenache noir
Le Grenache Noir: cépage emblématique des Côtes du Rhône méridionaux; Châteauneuf du Pape, Gigondas, Vacqueyras… le grenache est vigoureux, fertile et apporte de l’acidité, de la rondeur et des arômes fruités.
Syrah
La Syrah: cépage caractérisé par une structure tannique importante, une couleur violette profonde et des arômes de fruits rouges et noirs framboise, cassis et de poivre.
Mourvèdre
Le Mourvèdre: ne nécessitant pas beaucoup d’eau, ce cépage s’adapte parfaitement aux climats secs et ensoleillés, fort pouvoir antioxydant.

Grappe Châteauneuf
Grenache Châteauneuf-du-Pape
Châteauneuf-du-Pape vin
Châteauneuf oeilpaca

Oeilpaca prochain numéro fin juin 2021